A propos de nous‎ > ‎Articles‎ > ‎

La faim, votre meilleure amie pour maigrir

publié le 29 mai 2012 à 04:47 par Frederic Do Couto Fernandes   [ mis à jour le·29 mai 2012 à 13:39 par Sophie CLAUDE ]
Test - Régime : Vivez-vous dans l'obsession des régimes ? 
Source : Tour d'horizon du web médical... Le blog du Dr Tourmente
Crédit photo :  © Jupiter 




Extraits :
La chasse aux régimes est ouverte ! A l’heure où ils font habituellement la Une des magazines, cette année est différente des précédentes. L’ANES* a en effet tiré la sonnette d’alarme l'année dernière et alerté l’opinion publique. Ce qui laisse une question en suspend : comment faire lorsque l’on a quelques kilos en trop ?

Adieu Dukan, Cohen, Atkins, etc
Vous rêvez de perdre du poids ? Voici ce qu'un régime peut vous apporter : diminution du capital osseux et de la masse musculaire, affaiblissement, carences alimentaires, troubles cardiaques ou encore troubles digestifs. Et c’est sans compter les conséquences psychologiques, avec l’apparition de troubles du comportement alimentaire.

Cela ne vous convainc pas ? Dernier argument, la plupart des personnes ayant suivi un régime ont repris dans l’année les kilos qu’elles avaient perdus, voire davantage. Là, je marque un point !

Faim et satiété, 2 sensations souvent oubliées
De là à vous consoler avec un pot de glace de vos formes voluptueuses, il n’y a qu’un pas… que vous ne franchirez pas forcément. Dans les sociétés occidentales, la surabondance des aliments, les plats trop riches, trop gras, trop sucrés ainsi que la sédentarisation conduisent inévitablement à une prise de poids. Nous sommes entourés de beignets, de fondants aux chocolats, de hamburgers et de frites ! L'accès est trop facile, ce qui explique en partie le surpoids. Hélas, trop souvent, nous ne mangeons plus par faim mais à cause d'émotions variées.

Votre corps sait ce dont il a besoin. Des capteurs situés au niveau de l’estomac renseignent le cerveau sur sa distension (ou non). Et le pancréas évalue le niveau de sucre dans le sang et donc des besoins en énergie. Le cerveau déclenche alors le processus de la faim, vous en prenez conscience avec un creux dans l’estomac, ou une soudaine baisse d’énergie expliquée par l’hypoglycémie.

(...) Car le cerveau est un grand manipulateur… Vous pouvez avoir des pulsions, suscitées par de l’anxiété par de l'anxiété, mais vous allez les interpréter comme de la faim. Faux ! Idem pour une horloge qui affiche 13 heures, des odeurs délicieuses, la vue d’un aliment appétissant. Vous avez tout le temps faim ? Erreur… ce sont vos émotions qui vous trompent.

(...)

Réconciliez-vous avec votre corps et avec ce que vous mangez

Premier test : le matin en vous levant, ne mangez pas par automatisme. Attendez d’avoir vraiment faim. Réitérez l’exercice et ne mangez que si vous avez faim. Pendant le repas, soyez attentif aux sensations de votre estomac, notamment de la satiété. N’attendez pas de vous sentir lourd.

Autre exercice : concentrez-vous sur vos perceptions, sur le goût des aliments, leur couleur, leur odeur. Savourez-les, dégustez-les en prenant votre temps. Mâchez lentement.

Dernier conseil, ne diabolisez pas certains aliments. Oui, vous avez le droit de manger un croissant aux amandes ou une tartiflette ! L’essentiel est de les manger parce que vous avez faim et arrêtez quand ce n’est plus le cas. De plus, si vous attendez de ressentir les sensations de faim pour le repas suivant, le tour est joué : vous avez brûlé les calories du croissant. 
(...)

*ANSES = agence nationale de sécurité sanitaire
Comments